5 questions à poser à votre courtier aérien

Avec un marché européen de l’affrètement constitué de milliers de jets privés et de centaines d’opérateurs, il n’est pas étonnant qu’une grande partie des vols privés à la demande soit organisée par des courtiers.

Gulfstream G550

Ces professionnels ont pour mission de vous assister en tant que client, pour que vous puissiez trouver le meilleur appareil pour votre vol parmi une multitude d’options parfois déroutante. C’est une relation basée sur la confiance et la responsabilité : un engagement que nous prenons très au sérieux chez PrivateFly.

Que vous fassiez appel à nos services (ce que nous espérons) ou non, voici quelques questions à poser avant de louer un jet privé.

Rechercher un vol

Si vous avez d’autres questions à propos de PrivateFly ou de la location de jet privé, n’hésitez pas à parler à l’un de nos experts de vol en nous contactant au +33 (0)1 70 70 77 87.

1. Quelles sont vos accréditations professionnelles et les partenariats que vous avez mis en place ?

Contrairement aux opérateurs aériens ou aux avionneurs, les courtiers exercent une profession qui n’est pas (encore) réglementée. Toutefois, la plupart des sociétés sérieuses font volontairement les démarches nécessaires pour obtenir une accréditation telles qu’Argus Certified Broker (courtier certifié Argus) ou Wyvern Broker.

Elles se soumettent alors à un audit d’activité visant à évaluer leur culture d’entreprise, leurs processus organisationnels et leur stabilité financière et ne se voient accorder le précieux sésame que si elles se conforment à un niveau d’exigence particulièrement élevé. PrivateFly est agréé par Argus et Wyvern.

PrivateFly courtier certifié Argu à EBACE

Le PDG de PrivateFly Adam Twidell reçoit la certification Argus au salon de l’aviation d’affaires EBACE.

Par ailleurs, un bon courtier est aussi membre d’associations professionnelles comme l’Association européenne de l’aviation d’affaires (EBAA), la National Business Aviation Association (NBAA) et la Baltic Air Charter Association (BACA). Une participation active aux groupes de travail, aux évènements et aux débats de notre secteur d’activité témoigne d’un souci d’amélioration constante dans le respect des normes et des meilleures pratiques. Chez PrivateFly nous consacrons beaucoup de temps à cette part de notre activité.

Notre PDG, Adam Twidell, préside un des sous-comités de la branche courtage de l’EBAA et a longtemps été membre du conseil de BACA.

Les partenariats que développe une société avec ses fournisseurs sont aussi un bon indicateur, car les plus grands acteurs du marché ont à cœur de mettre en place un processus strict de sélection des opérateurs de jets privés avec lesquels ils travaillent. C’est aussi pourquoi PrivateFly est un fournisseur privilégié de Virtuoso, le plus grand réseau d’agences de voyages de la planète, et de plusieurs autres groupes et sociétés.

2. Depuis combien de temps êtes-vous en activité ?

Ce n’est pas nécessairement une garantie (et il existe malheureusement des exceptions), mais une solide réputation est généralement un gage de qualité. Alors que la numérisation du secteur nous a procuré de nombreux avantages, elle facilite aussi l’entrée sur le marché de courtiers peu scrupuleux qui n’hésitent pas à utiliser Internet pour créer une fausse image d’eux-mêmes ou des services qu’ils proposent.

Un site web bien conçu n’est pas une mauvaise chose en soi : la technologie offrant bien des avantages pour gagner en efficacité, réduire les coûts et mieux communiquer. Toutefois, n’hésitez pas à faire des recherches pour confirmer que la société qui se cache derrière cette alléchante vitrine dispose d’un personnel qualifié, est stable financièrement et en activité depuis suffisamment longtemps pour prouver la validité de son plan d’affaires et la fidélité de sa clientèle.

Histoire année par année de PrivateFly entre 2008 et 2018

PrivateFly a été créée il y a 11 ans et rachetée en septembre dernier par Directional Aviation, un groupe de prestataires de services de l’aviation privée comprenant aussi Flexjet et Sentient Jet.

3. Puis-je consulter les avis de vos clients ?

Quel que soit le secteur d’activité, rien de remplace l’avis de vrais clients pour se faire une opinion de la qualité de l’offre d’une entreprise et de son service. L’affrètement de jets privés n’échappe pas à cette règle : pour savoir ce que ses clients pensent d’un courtier, consultez de préférence les avis enregistrés par un prestataire indépendant, plutôt que ceux présentés sur son site web. Un nombre de commentaires plus important vous aidera à vous faire une idée précise du niveau de service.

Truspilot PrivateFly

PrivateFly utilise Trustpilot et Google Reviews pour recueillir l’avis de ses clients. Avec plus de 570 avis enregistrés par Trustpilot, vous obtenez une vision au plus près de la réalité à travers les commentaires rédigés par nos clients et la note globale de 9,8/10 qu’ils nous ont attribuée.

4. Comment savoir si mon avion est sûr ?

Bien qu’un courtier ne possède pas ou ne gère pas lui-même des appareils et n’emploie pas d’équipage (ce qui doit vous être expliqué clairement), il se doit de choisir avec le plus grand soin les opérateurs aériens auxquels il fait appel et d’avoir toute confiance en leur politique de sécurité.

Au minimum, ces derniers doivent détenir un Certificat d’opérateur aérien (AOC) à jour au moyen duquel les autorités aériennes de leurs pays leur accordent le droit d’exercer une activité commerciale. En outre, vérifiez qu’aux États-Unis, votre courtier ne travaille qu’avec des opérateurs certifiés Part 135, autrement dit autorisés par la FAA à transporter des passagers dans le cadre d’un service d’affrètement commercial privé et donc soumis à une réglementation plus stricte que les opérateurs certifiés Part 91 pour des vols privés non commerciaux.

Global 6000 moteur et aile

En plus de respecter ces différentes réglementations, les courtiers doivent mettre en place leurs propres procédures de vérification, quitte à ne pas faire appel à certains opérateurs, même certifiés, pour des raisons de sécurité ou en lien avec la qualité de leur service. Un bon courtier devrait pouvoir vous expliquer les raisons de son choix et les principes de sa politique en matière de sécurité.

Chez PrivateFly, nous considérons que ce critère est absolument essentiel et nous soumettons tous les opérateurs aériens avec lesquels nous travaillons et leurs appareils à un contrôle strict pour nous assurer qu’ils respectent nos exigences tant au niveau du service que de la sécurité. Désormais intégrés au groupe Directional Aviation, nous bénéficions de sa propre expérience et de ses procédures dans l’évaluation et l’amélioration continue de nos bonnes pratiques.

5. Que comprend le prix ?

Lorsqu’un courtier vous donne un (ou mieux, plusieurs) devis pour votre vol, assurez-vous que le prix comprenne bien l’ensemble des prestations, y compris les taxes, les frais et les coûts supplémentaires, pour le traiteur par exemple. Malheureusement certains n’hésitent pas à proposer des prix bas pour attirer les clients en leur cachant le montant réel qu’ils devront régler.

Cabine et sièges du Legacy 600

Seule exception à cette transparence totale, les frais de dégivrage sont, selon les pratiques du secteur, toujours facturés après le vol et donc impossibles à prévoir lors du calcul du devis. Ce qui n’empêche cependant pas un courtier professionnel de vous alerter avant le vol en cas de météo défavorable et de vous proposer des solutions pour tenter de limiter l’importance de ce surcoût.

Chez PrivateFly nous avons pour principe la transparence et nos devis sont toujours clairs et complets. Nous croyons en l’importance de bâtir une relation de confiance avec nos clients afin qu’elle se maintienne dans le temps. Ce qui explique pourquoi tant d’entre eux n’hésitent pas à faire de nouveau appel à nos services ou à nous recommander.

Rechercher un vol

Si vous avez d’autres questions à propos de PrivateFly ou de la location de jet privé, n’hésitez pas à contacter à l’un de nos experts de vol en ligne ou au +33 (0)1 70 70 77 87.