E-Fan contre Tesla : où en est l’aviation électrique ?

L’aire de l’électrique approche et concerne aussi l’aviation.

L’avion à propulsion électrique E-Fan se prépare à traverser la Manche de Lydd à Calais vendredi prochain (le 10 juillet). C’est un itinéraire important qui inverse la prouesse de Louis Blériot qui avait traversé la mer dans l’autre sens il y a plus de 100 ans.

S’il réussi, l’E-Fan effectuera le plus long vol d’un avion électrique avec un pilote à bord. Il devrait durer 28 minutes pour un vol de 35 kilomètres.

Le mois dernier l’E-Fan a fait beaucoup de bruit au Salon du Bourget. Les initiatives « vertes » sont en effet au centre des débats dans la capitale française, alors que la journée “la COP 21 vue du ciel” prépare la conférence des parties sur le climat qui aura lieu dans six mois également au Bourget.

D’ailleurs, l’un des objectifs de la commission européenne pour l’industrie de l’aviation en 2050 est de réduire à la fois le taux d’émission de CO2 de 75% et de diminuer le bruit causé par les avions.

L’E-Fan représente un grand pas dans cette direction : ceux qui ont vu l’avion voler confirmeront qu’il ne fait presque aucun bruit. Mais la principale particularité de ce biplace est que son taux d’émission de CO2 est égal à 0.

L’aéronautique n’est pas la seule industrie où l’énergie électrique fait le buzz. En automobile, de nombreuses voitures électriques, de tourisme ou de course, sont développées et deviennent de plus en plus accessibles.

Pour comparer les avancées technologiques des appareils électriques dans l’industrie aéronautique et dans l’automobile, nous avons mis en parallèle l’E-Fan avec l’une des voitures électriques les plus avancées : le Model S 85 D de Tesla.

E-Fan vs. Tesla

Airbus Group et Tesla sont continuellement en train de faire évoluer leurs véhicules. Si les voitures électriques de Tesla sont déjà commercialisées, l’E-Fan ne devrait pour l’instant qu’être utilisé en tant qu’avion-école.

Cependant, l’E-Fan 2.0, qui devrait être commercialisé en 2018, offrira plus de confort et l’E-Fan 4.0 sera beaucoup plus performant avec 4 sièges et 3h d’autonomie. Peut-être sera-t-il le premier jet à propulsion électrique disponible à la location ?

D’après Didier Esteyne, pilote d’essai à l’origine de l’E-Fan, il sera possible d’effectuer des vols régionaux en avion électrique d’ici 20 à 30 ans.

Pour plus d’information sur les jets privés actuellement disponibles à la location, découvrez notre flotte ou contactez-nous par écrit ou par téléphone au +33 (0)1 70 70 77 87.

Publié: 18th June 2015 par Alexandre Perfetti

Retour à Archive for June 2015